04. décembre 2019
En raison d'un appel à la grève des syndicats ainsi que des instances représentatives, tant nationales que locales, votre cabinet sera exceptionnellement fermé le jeudi 5 décembre 2019
28. novembre 2019
Un quart des magistrats manque à l'appel à Poitiers. Sauf mesure d'urgence du Ministère, cette situation "catastrophique" ne devrait pas s'améliorer. Les dossiers prennent la poussière, les délais explosent, y compris pour les procédures urgentes, comme les questions de garde des enfants.
23. novembre 2019
Le trentenaire, silhouette fluette, assure s’être rendu chez Sarah « dans l’espoir de la récupérer (…) pour l’intimider, pour reprendre son expression », relate le procureur de la République de Poitiers Michel Garrandaux. Son avocat Quentin Reclou écarte pour l’heure le terme de « féminicide », car aux dires de son client, en détention provisoire, « le coup est parti tout seul ». Les enquêteurs sont au contraire convaincus que le meurtre est prémédité.
21. novembre 2019
Reportage France 3 du 21 novembre 2019 - La justice à trancher, Françoise Couroux a le droit de faire des vocalises, jouer du piano et chanter, mais pas n'importe quand
12. novembre 2019
Vidéo - Reportage du 13h de France 2 en date du 12 novembre 2019
07. novembre 2019
La justice est saisie par les riverains d’une résidence de Poitiers, excédés par les vocalises et les gammes d’une chanteuse lyrique. Ils veulent la faire taire.
31. août 2019
Article La Nouvelle République du 31 août 2019 : https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/commune/vasles/sarah-assassinee-a-maille-je-voulais-l-intimider-pas-la-tuer-2 Article Centre Presse du 31 août 2019 : https://www.centre-presse.fr/
30. août 2019
Maillé. L'ex-compagnon de la jeune femme retrouvée abattue à Maillé le jour de ses 30 ans est passé aux aveux. Il a été déféré au parquet ce vendredi 30 août 2019 dans le cadre d'une information judiciaire pour meurtre avec préméditation.
20. août 2019
Retrouvez toute l'actualité de votre cabinet sur Facebook
17. avril 2019
Les avocats du barreau de Poitiers avaient prévenu. Ils ont tenu parole concernant leur opposition à la présence des cages (ou box) en verre présentes dans les salles d’audience de la cité judiciaire, à Poitiers. Me Quentin Reclou a demandé ce mardi 16 avril, à la juge unique du tribunal correctionnel de Poitiers, de permettre la comparution de son client librement à la barre.